Google aime le gras, ou pas…


Voici une des questions SEO qui revient le plus souvent auprès de nos clients : « Faut-il mettre mes mots-clés en gras pour mon référencement Google ?« .

Et bien évidemment, ils connaissent déjà la réponse : « Oui ! ». Effectivement il suffit de lire la première page que l’on trouvera sur le net abordant le sujet pour trouver cette réponse.

C’est pourquoi se bousculent bon nombre d’articles sur la toile où s’enchaînent les mots-clés par dizaines, tous plus gras les uns que les autres, et pour lesquels les auteurs se posent cette même question : « Pourquoi mon site n’est-il pas en première page des moteurs de recherche ?« . La réponse à cette question est un peu plus compliquée à trouver et dépend de nombreux facteurs mais nous allons y apporter un premier élément de réponse.

Il fût un temps où un bon référencement se résumait à un florilège de mots-clés dans des articles ou des pages qui ne voulaient plus dire grand chose, tellement ils étaient devenus illisibles. La page d’accueil était un annuaire à elle seule, truffée de liens en pied de page pointant vers le plus grand nombre de partenaires de tous les horizons afin, en échange, de cumuler le maximum de liens pointant vers son propre site : on appelle cela le Netlinking.

Depuis l’avènement de Panda et Penguin, Google a décidé de mener la vie dure aux Webmasters qui se croyaient plus malins. Pour commencer, il décida de bannir tous ceux qui se prenaient pour des écrivains grâce aux fonctions « Copier Coller » : le Duplicate Content. Comme cela ne suffisait pas et dans l’intérêt de tous, Google décida également de privilégier la qualité rédactionnelle d’un site plutôt que le nuage de mots-clés présent sur celui-ci. Et c’est là où tout prend son sens : un bon rédacteur ne doit pas penser Google (ou presque 😉 ) mais visiteur !

Si vous avez un mot-clé ou une idée directrice dans votre texte, utilisez une balise de formatage. Cela permettra d’améliorer la compréhension de votre article et donc par la même occasion votre référencement : Google vous référence comme le ferait votre visiteur.

Mais si dans un texte vous alignez des dizaines de mots-clés bien gras et dans un ordre aléatoire, alors Google estimera que vous essayez de le duper et vous pénalisera plus qu’autre chose. On appelle cela de la suroptimisation, ou plus vulgairement : du SPAM.

Cela est donc valable pour les balises Gras, Italique et Souligner qui permettront d’indiquer à Google les points importants de votre récit, de rendre votre texte plus agréable à lire et donc par la même occasion d’améliorer votre référencement : un visiteur conquis > il parcourt votre site > diminution du taux de rebond > augmentation de la durée de visite moyenne > amélioration de votre référencement !

CQFD 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *